Bloovee

Borne de recharge sans fil : est-ce que ça existe ?

borne de recharge

Alimentée en électricité grâce à une batterie ou à une pile combustible, la voiture électrique existe depuis la fin du 19ème siècle. Peu utilisée avant les années 2000, c’est à cette période qu’elle a commencé à se commercialiser et à se développer. Son atout écologique l’a naturellement propulsée sur le devant de la scène automobile, devant les voitures à carburant fossile vues comme des bêtes noires polluantes. L’utilisation des véhicules électriques s’est naturellement démocratisée dans un contexte de lutte contre le changement climatique et la valorisation des critères écologiques dans la plupart des achats du consommateur. À tel point que la voiture électrique représente désormais dans certains pays européens plus de la moitié du marché de l’auto (jusqu’à 75% en Norvège et plus de 50% en Islande, par exemple). La voiture à hydrogène, qui fonctionne également avec un moteur électrique, constitue elle aussi une alternative écologique intéressante. Elle contient quant à elle une pile combustible remplie d’hydrogène qui réagit avec l’oxygène pour produire de l’électricité.

Mais qui dit voiture électrique, dit aussi recharge de la batterie. Le procédé le plus connu jusqu’à maintenant pour recharger son véhicule est par un système de câbles, avec une borne de recharge adaptée. Si la voiture électrique séduit de plus en plus d’automobilistes chaque année, le processus de recharge représente cependant souvent un frein au moment de choisir entre un véhicule électrique ou un véhicule à essence ou Diesel. Encombrants et peu pratiques, les traditionnels cordons de recharge sont-ils donc le seul moyen de recharger son véhicule ?

La recharge sans fil de la voiture électrique : mythe ou réalité ?

Pas moins de dix années d’études et de 200 000 ingénieurs, experts et volontaires, ont été nécessaires pour permettre à la recharge de voiture électrique sans fil de voir le jour. Depuis peu, la recharge n’est donc plus nécessairement synonyme d’interminables câbles, qu’il faut non seulement stocker, penser à brancher et gérer pendant la charge.

L’industrie automobile n’arrête donc pas le progrès, et parmi ses dernières prouesses, l’invention de la recharge par induction. Autrement dit, l’énergie est transférée à distance vers le véhicule, grâce à des ondes électromagnétiques. Les deux grands avantages de ce nouveau système seraient la commodité (plus besoin de penser à brancher les câbles pour la recharge, celle-ci s’enclenche automatiquement) et l’aspect écologique (plus besoin de produire le système de câblage ; moins de production, par conséquent moins de pollution).

Un équipement intégré au véhicule ou à la chaussée

Il serait donc bientôt possible de recharger à distance son automobile dans deux situations : lorsque la voiture est à l’arrêt ou de manière “dynamique”. Dans la première solution, lorsque le véhicule est arrêté et en stationnement sur une place de parking, la recharge s’enclenche via un système intégré au véhicule. Concrètement, la recharge à induction nécessite deux bobines ; une primaire déposée au sol dans l’aire de stationnement (socle à induction), et une secondaire placée dans l’habitacle de la voiture (adaptateur du véhicule). Une fois les deux bobines correctement alignées, la charge peut se déclencher grâce à la communication Wi-Fi. Si la recharge est techniquement possible, il reste tout de même des réglages à réaliser en termes d’authentification du client et de paiement. En ce qui concerne la deuxième solution, lorsque le véhicule est en état de marche, le système de recharge est alors directement intégré à la chaussée. Cela permet ainsi de gagner de la charge ou d’en perdre moins selon la puissance choisie. Peu de routes sont actuellement équipées mais des bus fonctionnent déjà grâce à ce système, notamment en Italie, au Royaume-Uni et en Corée. En France, une borne de recharge sans fil pour les voitures a été expérimentée à Douai. À noter que les véhicules hybrides sont également concernés par la possibilité de recharge à induction.

Une commercialisation à l’horizon 2030

Si la technique de recharge à distance n’est pas encore commercialisée à grande échelle, elle existe bel et bien et pourrait définitivement connaître une explosion de son utilisation dans les années à venir. Les experts prédisent d’ailleurs une commercialisation à l’horizon 2030. Quelques années donc pour étudier, par exemple, les pertes d’énergie liées à la recharge sans fil et les diminuer. La plupart des géants de l’automobile se sont positionnés sur le marché de la voiture électrique et sont tous dans les starting blocks pour nous proposer la meilleure offre de recharge à induction. Cette technique révolutionnaire pourrait notamment permettre à des personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap d’utiliser la voiture électrique, grâce à un système de charge largement simplifié. Les progrès techniques en matière de production d’énergie et en matière de recharge permettent ainsi aux professionnels du secteur d’annoncer l’utilisation de 16 millions de véhicules électriques sur les routes de France en 2035, contre à peine 600 000 dans l’hexagone aujourd’hui, et 9 millions au niveau mondial. Une belle montée en puissance de l’électrique au profit de la planète, pour une mobilité de plus en plus écolo.